Oyst press

Oyst press

Ce système de one-click shopping développé par Oyst (oyst.press oyst) marche avec n'importe quel device et avec tous les sites e-commerce. Avec la start-up, un clic suffit pour faire un achat. Oyst achète des espaces publicitaires sur le web pour le compte de sites marchands. Les utilisateurs d'internet ont simplement à cliquer sur la pub pour faire l'acquisition du produit qui a suscité leur intérêt.

Une entreprise partagée entre deux capitales

Oyst est, tout comme les diverses entreprises d'envergure internationale fondées par Julien Foussard, réellement novatrice. Ce sont 3 millions d'euros qui ont été investis pour la fondation de la société, et trois autres suivront d'ailleurs cette année. En janvier 2017, la société s’est installée à Paris, dans de nouveaux locaux. Un fonds de placement londonien a entièrement soutenu le lancement de la jeune start-up Oyst.

Oyst est l'atout des e-commerçants

Oyst propose aux e-commerces non pas des clics, mais bien des ventes indiscutables, ce qui leur apporte des achats sans risque. Lorsqu'un internaute est séduit par un produit, ce dernier clique une seule fois et la transaction est réalisée. La start-up a pour but de régler une problématique majeure : l'abandon des achats avant l'étape finale du paiement. Les boutiques électroniques n'avancent pas d'argent, la rétribution d’Oyst se fait grâce aux commissions sur les articles vendus.

Oyst, le commerce en ligne révolutionné

Oyst a pour ambition de générer des ventes effectives, et pas simplement des clics sur les fiches produits. L'entreprise prévoit de collaborer avec 500 boutiques en ligne à la fin du premier trimestre 2017. Pour le cofondateur de la société, M. Foussard, un entrepreneur doit avoir deux qualités : l'optimisme et l'ambition. Commerce électronique, paiement sur internet et marketing digital : Oyst s’attaque à trois secteurs et à la chaîne de valeur la plus essentielle d'internet.

Une start-up aux grandes ambitions

Le règlement en un clic n’est que le début pour Oyst. À terme, la start-up créera un algorithme capable d'anticiper les désirs de l'acheteur, en préachetant certains produits à sa place. Oyst n'a pas de concurrence directe et la start-up fera ce qu'il faut pour maintenir cette longueur d’avance.

Les articles